lucien

NOTER

Ce site est principalement consacré aux recherches
archéologiques sur le plateau de Gergovie et ses
environs immédiats.
Il y est surtout question des fouilles qui se sont déroulées
entre 1995 et 2007.

L'ARAFA (association pour la recherche sur l'âge
du fer en Auvergne) a son propre site officiel : www.arafa.fr

Pendant deux mille ans , les historiens ont vu les Gaulois avec les yeux des Romains et plus précisément avec ceux de César, grace à la lecture de ses commentaires sur la Guerre des Gaules.

Régulièrement, la presse aime relancer le débat sur la localisation des sites d'Alésia de Gergovie ou de Bibracte : "science officielle" contre "gens du terrain" soucieux de donner tort à leur inventeur, Napoléon III .
La polémique tient du combat d'arrière garde : au XIXe siècle, tout érudit local se devait de prouver que "son" site collait le mieux au récit de la Guerre des Gaules. Du désir à la réalité, il y a un fossé. Ou plutôt... des fossés, relevés par les archéologues.
Aux savantes interprétations, ces derniers opposent mille faits objectifs : plans, armes, pièces d'équipement et projectiles d'artillerie datés de l'époque césarienne, inscriptions...
Inexplicables hors du contexte de la Guerre des Gaules, ces objets sont évidemment absents des autres sites. Ils sont pourtant de ceux qui font toute la différence entre le "possible" et le "plausible".
(extrait du catalogue de l'exposition de Bibracte "sur les traces de César")


 Situation

Situé à 6 km au sud de Clermont-Ferrand, le Plateau de Gergovie se présente sous la forme d'une table basaltique de 1500 m de long, 500 m de large. De ses 744 m de hauteur, il domine une grande partie du département du Puy de Dôme. Pour profiter du panorama qu'offre ce belvédère naturel, il suffit d'emprunter le chemin qui longe la crête. Si votre regard se pose du côté nord-ouest, il suivra l'alignement des volcans de la Chaîne des Puys et découvrira à ses pieds la ville de Clermont Ferrand. Au sud-ouest, dans le lointain, ce sera le Massif du Sancy, puis au sud, la Limagne des buttes et le Val d'Allier. Enfin à l'est, il découvrira l'étendue de la Grande Limagne, plaine ponctuée de collines s'achevant à l'horizon par les Monts du Forez et du Livradois.

Parvenu à la Maison de Gergovie, vous pourrez découvrir sur grand écran le déroulement de la célèbre bataille de 52 av. J.-C. qui opposa Vercingétorix aux légions de César, et plus encore faire connaissance avec l'ensemble du site. Ainsi, la formation géologique du Plateau, ses richesses archéologiques, l'organisation de l'oppidum, et les résultats des différentes campagnes de fouilles qui y ont été menées vous deviendront familiers.  Lorsqu'il retrace les différentes péripéties de la bataille de Gergovie (Gergovia ou Gergobia selon les manuscrits), César utilise très souvent le mot oppidum pour désigner le site : " ex oppida Gergovia, in Arvernos ad oppidum Gergoviam, e regione oppidum " etc.... en tout une douzaine de fois. Mais, en deux occasions, il préfère écrire urbs (la ville) " perspecto urbis situ" et "ex omnibus urbis partibus orto clamore "

 


Mentions légales
-->